Un grand classique de la clandestinité.

L’étui de violon pour le transport discret d’une arme individuelle, si possible tirant par rafales.
Cet objet est actuellement visible dans la salle de la Résistance.

sten-etui-violon1000px
Mise à jour août 2018.


Impressionnant tableau de médailles.

Lors de l’inventaire de nos réserves nous avons découvert ce tableau de médailles renfermant entre autres une Croix de Guerre 1914-1918 avec 3 palmes et 5 étoiles. Il manque les insignes d’officier et de Commandeur de la Légion d’Honneur.
Malgré la photo, nous ne connaissons pas l’identité de cette personne et nous la recherchons. Si quelqu’un le reconnait merci de nous en aviser.
Cet objet est actuellement dans nos réserves.

B1549_DxOVP_p-recadrée
Mise à jour juillet 2018.


Talon tournant.

Durant la période de l’occupation, il fallait économiser toutes les matières premières. Le talon tournant permettait lorsque celui ci était usé de lui faire faire un quart de tour et on repartait avec un talon neuf !
Cet objet est actuellement visible dans la salle de l’occupation.
talon-tournant
Mise à jour avril 2018

Dague de vertu.

Dague de vertu, ou dague romantique, ou dague de prostituée, appelée communément « pique-couilles ». Utilisée par les dames de petite vertu à la fin du 18 ème siècle jusqu’au début du 19 ème, dans les maisons closes, ce stylet, porté à la jarretière, servait à se défendre contre « les mauvais payeurs » voire des clients trop impulsifs. (http://www.artchiffoncollection.com)
Cet objet est actuellement dans les réserves en cours de classement.
B1067
Mise à jour février 2018


Casque de pompier des mines de Carmaux.

Une importante collection de casques de pompiers est exposée dans le hall du musée. Parmi eux ce casque doré de pompier de la mine de Carmaux daté de 1886
Cet objet est visible dans la vitrine à l’entrée du musée.

casque-pompiers-mine-carmaux

Mise à jour août 2017


Coffrets de terre de Verdun et d’Alsace vendus après guerre à ceux qui visitaient les champs de bataille

Après guerre des familles de soldats morts sur les champ de bataille, et des soldats rescapés sont revenus sur les lieux des combats. Ils pouvaient acheter des coffrets renfermant cette terre « sacrée » où leur mari, fiancé, père, fils, camarade avaient versé leur sang. Certains coffrets étaient même vendus avec des « certificat d’authenticité ».


Ces objets sont visibles au musée dans la salle 14-18.

Mise à jour juin 2017


 

Veste que portait le maréchal des logis François Dulac lors des combats de Zillisheim le 19 août 1914

Lors des combats de Zillisheim aux portes de Mulhouse le 19 août 1914 le maréchal des logis François Dulac du 9ème régiment d’artillerie de Castres, a été blessé par une balle de mitrailleuse qui lui a traversé le corps de part en part en lui cassant une côte ! Sur sa veste l’emplacement du trou de la balle est indiqué par une flèche rouge brodée.
Cette veste a été donnée au Militarial par la famille de François Dulac.

 Cet objet est visible au musée dans le hall d’entrée.

Mise à jour mai 2017


 

Insigne des premières Forces Françaises Libres à Londres en 1940

Les premières FFL de Londres ont utilisé cet insigne composé de 3 pièces trouées de 5, 10 et 25 centimes enlacées dans un ruban tricolore.

Cet objet est visible au musée dans la salle de la libération, vitrine Général de Gaulle.

Mise à jour février 2017


 

Masque à gaz – cagoule pour enfant défense passive britannique, 2ème guerre mondiale

Il pouvait être utilisé le porteur dans les bras, tenu à la main ou dans une poussette.
Il suffisait de pomper l’air extérieur qui était envoyé à l’intérieur après être passé par un filtre et sortait par le bas de la jupette.
Le système de soufflet est visible sur la droite de la photo.

Cet objet est visible au musée dans la sallee de la 2ème guerre mondiale.

Mise à jour janvier 2016